Finalement j’y suis resté deux mois dans ce bar, où je me suis éclaté. C’était dur mais j’ai rencontré beaucoup de gens et surtout on s’est éclaté tous les soirs jusqu’à finir sur une table sur la plage à chanter des vielles musiques françaises à 9H ! Dès fois on a même eu droit à un patron de bar et son barman plus bourrés que les clients (je pense…) !

J’étais lessivé en partant, jusque au point de rater mon bus la première fois. Je reste donc une journée de plus en rachetant un billet, avec l’ « overstay » d’une journée ça m’aura coûté 33$ cette connerie… Dans le bus je m’endors tout de suite, je ne tiens plus. Je me réveille soudainement avec la tête d’un mec sur mon épaule et la mienne sur sa tête. Il sentait bon l’alcool et le tabac froid … Je me suis dis : Je comprends mon fils, tiens garde mon épaule !!

En tout cas j’arrive bien à Bangkok, en me disant que j’allais pouvoir me reposer et récupérer de tout ça …. Et la une phrase résonne toujours dans ma tête aujourd’hui : « te reposer à Bangkok pauvre con !!! »

Donc je confirme, on ne se repose pas à Bangkok, d’ailleurs j’ai vécu deux semaines la nuit, j’ai revu des copains du Laos et du Cambodge et ça a failli m’achever !

 J’arrive quand même à quitter la ville mais dans la douleur, pas de bus pour la Malaise, ouh ça sent la galère tout ça ! Donc je me rends à la frontière, là je change de bus, pas de bus pour Ipoh, mais Kuala Lumpur. Ok mais pas ici, on monte sur un scooter avec le sac de 25kg sur le dos ouh ça tangue dans les virages, car en plus on est en retard ! J’arrive dans le bus et là un miracle, le bus va directement à Kuala Lumpur. Donc je crois bien m’en sortir, mais c’était sans compter les travaux et la circulation… Résultat : env. 27H de bus… j’ai connu pire mais jamais dans cette état de fatigue suite à ces deux mois et demie de folie.

A Kuala Lumpur j’ai commencé à visiter, mais encore une fois je n’ai pas de bol car c’est un vrai bordel la nuit et je ne dors pas… mais ici j’essaye au moins !!

En tout cas la Thaïlande j’en garderai pas un souvenir impérissable, très jolie nature, mais on va surtout d’un temple à un autre. Les gens ne pensent qu’à vous baiser, comme ailleurs mais au moins ailleurs ils font semblant de vous apprécier et c’est plus agréable. Mais je n’ai pas connu le sud.

Sinon pour ceux qui reviennent, c’est promis je serai plus assidu sur ce blog ! Encore un peu de temps pour classer les photos, même les anciennes et ça commencera à ressembler à quelque chose !

Bises